Mercati e Foro di Traiano

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Aire archéologique > Forum de Nerva

Reconstruction graphique du Forum de Nerva

Dans la séquence de la construction des grandioses complexes impériaux, le Forum inauguré par l'empereur Nerva en 97 ap. J.C. occupe une position emblématique: en effet, il est issu de la volonté de son prédécesseur Domitien (81-96 ap. J.C.) dans le cadre d’un programme d’occupation de l’espace urbain qui insistait sur la réalisation d’une zone unitaire et a donné lieu, par conséquent, à des solutions urbanistiques et architecturales originales.
Le Forum de Nerva a été construit dans l’étroit espace compris entre le Forum de César, le Forum d’Auguste et le Temple de la Paix sur un tronçon de l’ Argiletum, l’ancien parcours qui, traversant le quartier de ce nom, reliait le Forum républicain au quartier de Suburre. La fonction primitive de passage est indiquée par la dénomination de Forum Transitorium sous laquelle il est connu à l’époque tardo-antique et par la planimétrie adoptée, sur une orientation sud ouest/nord et développée en direction longitudinale.
Le complexe était délimité par de hauts murs en blocs de péperin recouverts de dalles de marbre et présentant des accès: trois ouvertures s’ouvraient sur le côté vers le Forum Romain, alors que le côté opposé servait de charnière vers Suburre, avec une entrée monumentale constituée par une exèdre à arcades en forme de fer à cheval qui est représentée dans la Forma Urbis et dénommée Porticus Absidata dans les Cataloghi Regionari de l’époque de Constantin.
Le Porticus était précédé du Temps dédié à Minerve, la déesse qui protégeait Domitien et assurerait à sa mort son apothéose parmi les dieux comme elle l’avait déjà fait pour Hercule. L’inscription portait cependant le nom de Nerva e devrait donc avoir été réécrite après la mort et la damnatio memoriae de Domitien. Le temple présentait un pronaos hexastyle et saillant; les colonnes en marbre, disposées avec des entrecolonnements irréguliers, supportaient des chapiteaux corinthiens sur lesquels reposait l’architrave, occupée par la dédicace sur le front et décorée sur les côtés de bucranes et d’instruments sacrificiels.

Foro di Nerva, Attico dei Portici

de nouveau au menu facilité.