Mercati e Foro di Traiano

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Aire archéologique
Temple de la Paix Forum de Nerva Forum de Trajan Marchés de Trajan

 On connaît sous le nom de « Forums Impériaux » les cinq ensembles monumentaux construits d’ordre de différents empereurs sur un emplacement marquant une continuité topographique avec le Forum Romain d'époque royale et républicaine dans le but de se substituer à ce dernier dans les fonctions religieuse, politique et administrative.
 Selon l’ordre chronologique d’inauguration, qui a été suivi aussi dans ce volume dans la présentation des différents complexes, ces forums sont: le Forum de César (46 av. J.C.), le Forum d'Auguste (2 av. J.C.), le Temple de la Paix (75 ap. J.C.), le Forum de Nerva ou Forum Transitoire (97 ap. J.C.) et le Forum de Trajan (112 et 113 ap. J.C.); la réalisation de ce dernier fut contemporaine de la réinauguration du Forum de César réaménagé et de la construction de l’ensemble de bâtiments connu à l’heure actuelle sous la dénomination de « Marchés de Trajan ».
 Les forums, réalisés avec les richesses immenses accumulées au cours des guerres, avaient pour objet de célébrer et de représenter celui qui en commandait la construction et qui, par son empire, garantissait la paix à Rome.
 Pour les créer, il fallut modifier l'orographie et sacrifier des zones habitées et des espaces publics, y compris des bâtiments sacrés. Il est significatif de remarquer que l’inscription gravée sur la base de la Colonne de Trajan avait pour fonction d’indiquer la hauteur du mons qui avait été déblayé pour permettre l’édification du Forum du même nom. Chaque ensemble a été conçu en gardant une relation conceptuelle et physique avec les précédents, avec lesquels il communiquait à travers des ouvertures prévues sur les différents côtés.
 Du point de vue urbanistique et architectural, les Forums sont des places monumentales à arcades avec des exèdres, à plan axial et centralisé; de forme quadrangulaire, ils présentent des dimensions et une orientation différentes selon les espaces et, partiellement, les structures préexistantes; le côté de fond était mis en évidence par le temple dédié à la divinité protectrice de l’empereur, dont la présence était maintes fois évoquée à travers sa représentation à cheval ou sur un quadrige, les inscriptions portant son nom et les références symboliques des iconographies et des motifs décoratifs.
 La fonction juridico-administrative s'accomplissait dans les basiliques civiles, alors que la connotation culturelle était assurée par les bibliothèques et les galeries de statues. Le schéma architectural, rendu monumental par des dimensions grandioses et par le riche appareil ornemental et structural riche de magnifiques marbres colorés, constitua un modèle à exporter et à reproduire dans les provinces romaines.

de nouveau au menu facilité.